Type and press Enter.

Partir en voyage avec son chat, une bonne idée ?

puce separation article

Cela fait maintenant une heure trente que l’on attend dans une “salle d’attente” de vétérinaire en Hongrie. Il fait une chaleur étouffante, une dizaine de chiens sont en train de japper. Charlie a bon caractère, même pour les rendez-vous chez le véto. Mais après une heure et demie à subir ces cris anxiogènes, il se prostre dans sa cage de transport. Je le vois, je le sais, je le connais par coeur. Il ne miaule pas, mais il n’en est pas moins mal. Avec Ben on se regarde, et on se demande comme à chaque fois si l’on a bien fait. L’énorme sentiment de culpabilité revient, encore une fois. Avec lui arrivent bien sûr les doutes, et les angoisses. Est-ce qu’on a bien fait ? Est-ce qu’il ne serait pas mieux là tout de suite dans son grand appartement Bordelais, à se prélasser, bronzer, faire des grasses après-midi niché dans le lit ? Mais qu’est ce qu’on à fait, Ben. Il n’a rien demandé de tout ça lui, après tout.

On nous appelle enfin. Le vétérinaire empoigne Charlie par la tête et les oreilles avec une violence inouïe pour l’ausculter. Je crie, Charlie aussi. Il finit par le lâcher, et lui faire une piqûre d’antibiotiques avant de le laisser partir. Dans la voiture je prends mon chat dans mes bras, et je pleure contre lui. Il n’a rien demandé de tout ça lui, après tout.

Ça faisait quelques jours qu’il avait des petites plaies autour de la bouche. Le nez sale. Il a été testé positif au Calicivirus il y a plusieurs années (coryza) et la pathologie revient de temps à autre, de manière chronique, avec le stress. En ce moment, elle revient souvent. Charlie est costaud, alors ça ne revient jamais bien fort, juste des petits écoulements nasaux, des petites rougeurs sur les gencives. Rien de bien méchant. Mais c’est récurrent depuis maintenant six mois. Depuis qu’on est parti.

Alors chaque jour on se demande si on a bien fait. Est-ce que c’était une bonne idée de t’emmener, de te faire vagabonder de pays en pays ? Qu’est ce que tu dirais toi, si tu pouvais parler ?

J’ai encore les yeux rougis quand je m’allonge. Il s’approche doucement, et s’écroule contre moi dans le lit. Il se recroqueville dans le creux de ma taille, ronronne bruyamment, et me laboure le bras. Ça fait mal, mais je m’en fiche, je ne bougerai pas. Dans ces moments, je sais exactement qu’il n’aurait pas sa place ailleurs qu’auprès de moi. Dans ces moments-là j’en suis totalement certaine, tous mes doutes s’envolent. On vit des épreuves parfois, mais on les vit ensemble. Ça nous rapproche, ça nous fait grandir. Ensemble.

Depuis que le voyage a commencé, il semble avoir mûri. Il ne fait pas de caprices, il ne se plaint pas, il s’adapte de plus en plus vite à toutes les situations. Je le regarde évoluer dehors avec admiration. Il est calme, il s’est habitué à la laisse et s’allonge tranquillement dans l’herbe. Dans les appartements, il occupe tout l’espace. Il découvre, il joue, il escalade. Et quand par bonheur il y trouve de grandes baies vitrées, il s’y installe des heures durant pour guetter. Le soir, tous les soirs, il dort avec (sur) nous, il nous câline. Et le matin, tous les matins, il nous marche sur la tête pour nous réveiller avec amour.

Alors oui, des moments de culpabilité et de doutes il y en aura encore. Car avec toute la bonne volonté du monde, tu ne pourras jamais parler. Tu ne pourras jamais nous dire ce que tu veux vraiment, on sera toujours amené à prendre les décisions pour toi. Bonnes ou mauvaises. Et, oui, c’est une sacrée responsabilité.

Il n’empêche que vivre tout ça à trois vaut tout l’or du monde. Ça n’a clairement pas de prix. Malgré la peur au ventre, te voir tous les jours évoluer et grandir auprès de nous nous rend heureux, et l’on sait que toi aussi tu as grand besoin de nous. Et que ta place est ici, et nulle part ailleurs.

Et puis, en s’adaptant, on réussi à ce que le voyage convienne à tous. Bien entendu qu’il est différent avec un chat. On ne fait pas tout ce que l’on veut, Charlie non plus. On s’organise, on ajuste, on compose. Mais on peut dire aujourd’hui haut et fort qu’il n’en est que plus beau. Parce que le bonheur que nous procure ce voyage n’aurait pas du tout la même saveur sans Charlie.

Alors parfois, il faut juste tenter. Essayer. Laisser les peurs, les hésitations et les doutes derrière soi, et juste foncer. Être optimiste, avoir foi en soi, foi en eux. Car les bons moments qu’on vit valent tous les mauvais, et que si c’était à refaire, on le referait.

Sorry pour le côté mélo-dramatique de cet article, je l’ai écris totalement à chaud mais je tenais tout de même à vous le partager. Ça fait du bien parfois de ne pas s’auto-censurer ^^. And don’t worry, la petite boule de poil va bien mieux depuis, et moi aussi. Plein de love. Mel

 

8
Laissez-nous un petit mot ☾

avatar
Une parisienne
Invité
Une parisienne

Alors déjà de 1, ce chat, c’est pas un chat (y’a eu un peu arnaque lors de l’adoption chaton je crois XD), c’est un lion !!! Et les photos sont justes magnifiques…! En tout cas, ça m’inspire beaucoup pour mon propre projet de voyage avec mes 2 chats, merci pour cet article !

Dessine moi un monde
Invité
Dessine moi un monde

Hello, petite passage sur votre compte après votre annonce sur Instagram. Super article, on adore votre façon d’écrire : très agréable et donne envie de lire jusqu’à la fin. Les images de l’article sont splendides, quel beau travail ! 🙂

Mendy
Invité
Mendy

Il est magnifique votre matou 😍! On s’est pas mal posé la question aussi : est-ce sue c’est légitime de l’embarquer avec nous dans l’aventure ? Est-ce qu’il va aimer ça ? Après 3 mois on se rend compte que oui, il est même bien mieux comme ça ! Chaque chat est différent mais généralement c’est près de leurs humains qu’ils se sentent bien finalement 😊

Jolies Lueurs
Invité
Jolies Lueurs

Coucou 🙂 Je viens de découvrir votre chouette bout de toile depuis votre compte insta… Voyager avec un chat, ce n’est pas le plus courant. Mais après tout, l’essentiel est de passer du temps avec lui, et les animaux ont des capacités d’adaptation étonnantes ! Après, j’imagine que l’épisode du véto un peu brutal n’est vraiment pas une bonne expérience, mais ça peut arriver tout aussi bien en restant dans un appartement bordelais, rassurez-vous ! Au contraire, je crois que votre chat a beaucoup de chance de vivre des aventures à vos côtés ! Nous, on a fait un premier… Lire plus »